HONDA

F1

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

Surtees, Lola et Monza

Ce n'est qu'à la mi-saison 1966 que Honda revient en F1 avec une nouvelle voiture. La RA273 a maintenant un moteur V12 longitudinal de 3 l. développant une puissance de 400 ch. La boîte 5 vitesses et l'injection sont fabriquées par Honda.

Un nouveau châssis plus robuste est construit pour encaisser le surcroit de puissance. Celui-ci pèse plus de 700 kg, ce qui représente un bien gros handicap face aux concurrentes. La voiture fonctionne bien mais sa participation aux trois dernières courses du championnat ne fait que confirmer son problème de poids.

Honda, qui produit de plus en plus de voitures de série, voit son Centre de Recherche plus occupé que jamais en ce début d'année 1967. Il doit laisser la compétition moto et  F2 de côté.

Le pilote John Surtees quitte Ferrari et vient prêter main forte à Honda. Surtees termine 3e à Kyalami en 1967 mais les courses suivantes sont marquées par des abandons successifs.

Nakamura et Surtees font alors appel à Eric Broadley de chez Lola pour obtenir un nouveau châssis compétitif. La RA300 a un châssis Lola plus léger et plus rigide. Le moteur développe 420 ch à 11'500 t/min.

Au GP d'Italie à Monza, en septembre 1967, John Surtees se retrouve sur la dernière ligne droite côte à côte avec Jack Brabham. Surtees remporte la course avec seulement 2 dixièmes d'avance sur Brabham. La "Hondola" devient fameuse.

 

RA273 1966

RA273 1966

John Surtees au GP d'Afrique du Sud en 1967, qui se déroule pour la première fois à Kyalami

La RA300 de John Surtees au GP à Monza 1967

John Surtees et Jack Brabham sur la ligne d'arrivée du GP d'Italie à Monza en 1967, Honda remporte son 2e GP

  RA273 1966

  RA300 1967

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

Page d'accueil - Contact