NISSAN

De Fairlady à Z

S211 - SPL212 - SP310 - SR311 - 240Z - Z432 - 260Z / 280Z - 280ZX - 300ZX - 350Z - 370Z - Z35

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

Datsun 240Z

Suite au travail effectué chez Yamaha sur le projet de la Nissan 2000GT (A550X), Nissan charge son bureau de design de développer un coupé sportif capable de percer le marché nord américain.

Il faut se rappeler que Nissan a racheté Prince en 1966 et ses ingénieurs sont très expérimentés en moteurs de course, la Prince R380 a battu des records de vitesse. Ils sont aussi habitués aux structures monocoques, ce sont eux qui ont conçu le fameux Zéro, avion de chasse japonais de la deuxième guerre mondiale. L'histoire dit même que si la Fairlady s'appelle Z, se serait à cause du Zéro.

M. Akio Yoshoda est alors chargé du design extérieur et c'est à lui que l'on doit les lignes finales de la 240Z présentée au salon de Tokyo de 1969. Il travaille avec Kazuo Kimura et Fumio Yoshida sous la direction de Yoshihiko Matsuo.

Une légère inspiration de la Toyota 2000GT peut se voir, notamment dans les vitres latérales arrières et dans la silhouette générale. La parenté avec les prototypes A550X est loingtaine, on pourrait plutôt y déceler quelquechose de la Ferrari 275 GTB. L'arrière est tronqué comme il est de mode à la fin des années 60 (Aston Martin DB6, Ferrari, Corvette...).

Dénommée Fairlady Z (S30), la voiture est initialement équipée d'un moteur 6 cylindres en ligne OHC 2 l. de 130 ch. En vue de l'exportation, on monte vite un 2.4 litres (d'où le nom de 240Z) de 150 ch [SAE] à 6000 t/min (désignation L24). Ce moteur n'a plus rien à voir avec le prototype YX80 conçu par Yamaha mais est un pure produit Nissan, inspiré du moteur Prince, lui-même copié du Mercedes 220. Il est alimenté par deux carburateurs de type SU.

De conception plus simple que la Toyota 2000GT, elle est plus adaptée à une fabrication en grande série et bien entendu, beaucoup moins chère à produire.

Sa commercialisation aux USA débute dès la fin de l'année 1969 où elle est vendue 3 526 US$ seulement. Ces atouts vont en faire un phénomène, elle plait immédiatement au public, et c'est un succès inespéré.

En reprenant le cahier des charges de l'étude de la Nissan/Yamaha 2000GT, mais en l'adaptant à une conception classique et éprouvée, Nissan a inventé la GT de Monsieur tout le monde. Aucune grande innovation technologique n'a du être développée pour la réalisation de la 240Z. Elle est cependant tout à fait moderne pour son époque avec une caisse autoporteuse, des suspensions indépendantes aux quatre roues, des freins à disques à l'avant et des tambours à l'arrière, ainsi qu'une boîte de vitesse à 4 rapports.

La production ne cesse d'augmenter mais n'arrive pas à satisfaire la demande. En 1970, les listes d'attente s'allongent et les rares occasions se négocient plus chères que neuves. Pour cette première année, Nissan vend près de 16 000 240Z aux USA.

L'arbre à came qui causait des vibrations à un certain régime est redessiné et la transmission est modifiée en 1971. Une boîte automatique à 3 rapports est maintenant disponible. Cette même année apparaît la 240ZG équipée d'un nez pointu avec des optiques carénées et des passages de roues élargis. Cette dernière n'est vendue qu'au Japon.

La voiture évolue et est sans cesse améliorée jusqu'en 1974 où elle devient 260Z. Il a été construit 116 712 modèles 240Z au total. C'est probablement la première automobile japonaise à susciter un tel engouement et à voir naître des fan clubs à travers le monde. Elle devient la GT la plus vendue sur la planète.

Bien entendu, même si la 240Z n'a pas été conçue pour être une voiture de course, elle se retrouve très vite sur les circuits japonais et internationaux. Les 240Z préparées par Bob Sharp et Pete Brock (BRE - Brock Racing  Enterprises) ont une puissance de 240 ch et remportent le championat SCCA de 1970 à 1975, en classe C-Production.

A sa première entrée au redoutable East African Safari Rally de 1971, la 240Z de Edgar Hermann et Hans Shuller remporte l'épreuve, toutes catégories confondues. Elle récidive en 1973 avec Shehkar Mehta et Mike Doughty et marque le monde du rallye par d'autres remarquables prestations, en Australie, au Monte Carlo, ou encore au Bandama.

Plus de détails sur le palmarès de la 240Z sur l'excellent site : www.z-point.nl

D'autres sites intéressants :
www.zcca.org
zhome.com

 

Datsun Fairlady 240Z

Datsun Fairlady 240Z

Moteur L24

Datsun Fairlady 240Z

Datsun Fairlady 240Z

Datsun 240ZG 1971

Datsun 240Z, Championnat GT Japon 1973

BRE Datsun 240Z 1970

Datsun 240Z à l'East African Safari Rally 1971

Echantillon des maquettes réalisées

240Z

240ZG

S211 - SPL212 - SP310 - SR311 - 240Z - Z432 - 260Z / 280Z - 280ZX - 300ZX - 350Z - 370Z - Z35

Page d'accueil - Contact