Accueil > Marques et modèles > Mikasa

MIKASA

 

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Plaques d'immatriculation
Prince Moteurs
Toyota MX Concepts
Lexus Electrified Sport EV
Toyota Sports EV
Toyota FT-Se
Mazda Ionic SP
Prince Sedan
Prince BNSJ
Gasuden Mini-Van
Yanase YX360
Yanase Custom Sports
Toyota TES-ERA EV
Nissan GT-R50
Honda Open Sports
Honda Acute Blast
Honda V8 Sports
Okamura Mikasa
Nismo R33 GT-R LM
Nissan 300 Seta
Zagato Bambù
Autech Gavia Zagato
Autech Zagato Stelvio AZ1
Suzuki Fronte RP
HKS Zero-R
Nissan Z Concept
Nissan Middle Sports
Toyopet Racer
Nissan GTP
Nissan Jikoo
Nissan Z
Tokyo R&D
Vemac
Kuruma
ASL RS01
ASL Garaiya
Green Lord Motors
GLM Tommykaira ZZ
Asahi Kasei-GLM AKXY
GLM-G4
Kikuo Kaira
Tommykaira
Tommykaira ZZ (4 pages)
Nova Engineering (8 pages)
Racing Quarterly
Daihatsu X-021
Dome Formula E
Dome Cheetah
Dome (8 pages)
Nissan A680X
Nihonbashi
Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Pendant la guerre Kenjiro Yoshihara est ingénieur chez Japan Aircraft Manufacturing. Utilisant le savoir-faire de l'utilisation du duralumin, il fonde l'entreprise Okamura avec ses anciens collègues de travail en 1945. Okamura est le nom du quartier de Yokohama où le modeste atelier s'est installé. L'entreprise s'emploie à fabriquer des ustensiles de cuisine.

Devenu fournisseur agréé de la Force d'occupation nord-américaine, il reçoit des commandes pour du mobilier de bureau en acier ainsi que diverses pièces en aluminium. En 1953, Yoshihara participe à la conception d'un petit avion monomoteur, le N-52. Il est développé par des étudiants de la Nihon University, et des tests en vol sont effectués. Depuis le début de la décennie, Okamura développe des convertisseurs de couple pour transmissions automatiques.

En 1955 est achevée la première transmission automatique du Japon. Conçue pour une traction avant, elle se nomme Mikasa et un prototype d'automobile est construit.

Les utilitaires étant plus en vogue, une petite fourgonnette est produite en série, puis un sympathique coupé. Ces deux véhicules sont présentés au 4e salon de Tokyo en mai 1957. Sur la base du coupé, un roadster est également réalisé.

La mécanique commune aux trois véhicules est inspirée de la Citroën 2CV. Le moteur bicylindres à plat OHV de 585 cm3 est refroidi à l'air. Il développe une puissance de 19,5 hp à 4000 t/min et un couple de 35.7 Nm à 3000 t/min. Une transmission automatique à 2 rapports entraîne les roues avant. La vitesse maximum est de 90 km/h.

La coupé 4 places est appelé Mikasa Touring (MT10). Sa carrosserie est façonnée en tôle d'acier très fine, du type aéronautique. Ses dimensions sont:

Long 3810 mm
larg 1400 mm
haut 1365 mm
empattement 2100 mm
voies AV/AR 1170/1180 mm
poids à vide 590 kg

Fabriqué à la main, son prix de 870 000 ¥ est assez élevé.

Le roadster 2 places est le plus élégant des trois véhicules, il pèse 610 kg. Le van 3 portes et 2 places est commercialisé dès 1958.

On ne connait pas le nombre d'exemplaires construits de chaque modèle mais un total d'environ 500 véhicules semble avoir été assemblés entre 1957 et 1961.

Okamura a fait du convertisseur de couple sa spécialité et a passé des contrats avec la compagnie de trains japonaise, entre autres. Il est encore utilisé sur certains charriots élévateurs et des tracteurs pour les aéroports. Ses meubles de bureau design continuent d'être vendus à travers le monde, ses chaises ergonomiques sont devenues une référence en la matière.

 

Mikasa prototype 1955

Mikasa Touring 1957

Mikasa Roadster 1958

moteur Okamura

Véhicules Mikasa

Okamura production

avion N-52
1953

meubles de jardin
1950

chaise de
bureau 1950

recherche
ergonomique 1960

chaise de bureau
Type-22 1961

chaise de
bureau 2014

Showroom
Chicago 2014

Mikasa, salon de Tokyo 1957, moteur Okamura

Mikasa Touring

Mikasa Roadster

Mikasa Van

 

Références:

okamura.com Okamura
okamura.com History of Okamura
okamuraespaña.com Okamura España
en.wikipedia.org Okamura N-52
okamura-salotto.com The DNA of Okamura et le document PDF associé.

 

Page d'accueil - Contact