MITSUBISHI

Silver Pigeon

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

Suite à la seconde Guerre Mondiale, le Japon n'a plus le droit de fabriquer d'armes ni d'avion. Mitsubishi, qui était le constructeur des meilleurs avions de chasse de l'armée japonaise doit se recycler. Parallèlement au tricycle Mizushima, un petit scooter est lancé en 1946.

Le Silver Pigeon est un concurrent directe au FujiRabbit. Son petit moteur monocylindre de 112 cm3 développe 1.5 ch, il est refroidi par air et est inspiré du Husky américain. On utilise des stocks de pièces obsolètes pour sa fabrication, comme les roues qui sont des roues de queue d'avion.

Le succès ne se fait pas attendre. Le relèvement inhérent à la défaite du conflit mondial est entravé par le manque crucial de moyen de transport. De petits utilitaires à rois roues servent aux livraisons de proximité, mais pour le transport urbain de civil, le scooter tombe à pic.

Le Silver Pigeon est importé aux USA par la Rockford Scooter Company en Illinois dès 1958. Mitsubishi fabrique des Silver Pigeon jusqu'en 1963.

Divers moteur 2 et 4 temps sont employés avec des cylindrées allant jusqu'à 210 cm3 pour le C-111 de 1960. Le dernier modèle se voit même équipé d'un bicylindre de 125 ou 143 cm3 2 temps avec transmission à 3 vitesses. La puisance disponible est alors respectivement de 8 et 9.2 ch.

Il est probable que la concurrence croissante dans le secteur des scooter a décidé la firme de se concentrer sur son activité automobile initiée par la 500 en 1959.

 

Silver Pigeon C-10 1946

Silver Pigeon C-140 / C-240 1963

 

Page d'accueil - Contact