Accueil > Marques et modèles > Mazda > Familia Rotary / R100

MAZDA

Familia Rotary / R100

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Hope Star (4 pages)
Mazda RX-510
Mazda Grand Familia
Mazda R16A
Mazda Familia
Mazda Familia Rotary/R100
Ken Okuyama Design
K.O 7
K.O 8
Kode 9
Kode 57
Kode 0
Toyota FXV-II
Toyota Supra (5 pages)
The Japanese Gentleman's Agreement
Scion
Scion FR-S Concept
Subaru BRZ
Subaru BRZ STI
Toyota GT86
Toyota GR-HV
Honda J-VX

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Avec la commercialisation de la Cosmo en 1967, Mazda a beaucoup d’espoir avec son moteur à piston rotatif. L'investissement nécessaire au développement est gargantuesque et il faut le rentabiliser au plus vite. Le placer dans d’autres modèles moins exclusifs aidera à le populariser. Compact, il peut entrer sous n’importe quel capot.

La Mazda Familia de 1963 va être renouvelée. Un prototype RX-85 est montré au salon de Tokyo de 1967. La carrosserie dérive de la Familia Coupe nouvelle génération avec des faces avant et arrière différentes. La production commence l’année suivante avec le Coupe.

Au Japon, le coupé s’appelle Familia (Presto) Rotary et à l'exportation, c’est la R100. C’est la première voiture Mazda à moteur Wankel produite en grande série, la Cosmo étant une extravagance hors de prix pour le commun des mortels. L’intérieur est traité avec plus de luxe que les autres Familia dont elle occupe le sommet de la gamme.

Le moteur 10A est celui de la Cosmo mais il ne développe que 100 ch, ce qui est déjà remarquable pour ce type de voiture. Légère, il paraît qu’elle peut atteindre 170 km/h en ligne droite. Le 400 m départ arrêté est annoncé en 16.4 secondes, c’est mieux qu’une Alfa Romeo Giulia GT de 1570 cm3. Ses performances vont être démontrées par Mazda qui l’engage en compétition.

Sa première participation s’effectue au GP de Singapour en avril 1969. Yoshimi Katayama mène la petite R100 à la victoire dans la classe Touring.

En juillet Mazda aligne trois R100 Coupe aux 24H de Spa-Francorchamps. Les moteurs sont gonflés à presque 200 ch. Malheureusement le pilote Belge Léon Dernier se tue au volant de l’une des voitures. Les deux autres terminent la course en se classant 5e et 6e, derrière 4 Porsche 911 mais devant un bataillon de BMW, Alfa et Ford.

Le mois suivant, suite au relatif succès de la Cosmo au « Marathon de la route » en 1968, Mazda revient au Nürburgring avec trois R100 Coupe. Deux des voitures n’arrivent pas au bout de l’épreuve mais la troisième se classe 5e au terme des 84 heures de la compétition.

En novembre de la même année, elle participe à sa première compétition au Japon, le GP de Suzuka, qu’elle remporte haut la main. Son moteur développe maintenant 214 ch. Ces beaux résultats prouvent la puissance et la fiabilité des moteurs Mazda.

En 1970, Mazda envoie la R100 au rallye de Grande-Bretagne (RAC) où elle termine 8e au général. Puis elle retourne au 24H de Spa. 4 voitures sont sur la grille de départ. L’équipage japonais se retrouve dans une lutte acharnée en tête de course avec une BMW Alpina 2800CS. Malheureusement ils doivent abandonner, tout comme deux autre R100, mais la dernière, pilotée par un équipage britannique termine à une belle 5e place.

La petite Mazda Rotary R100 impressionne et est surnommée « The Small Giant » par ses concurrents. Certains éléments sportifs développés en compétition se retrouvent dans un "Sport kit" vendu en option sur les voitures de série.

Malgré ses excellents résultats, le public reste timide à l’achat de la voiture. En 1968, seules 6925 R100 ont trouvé preneurs. En juillet 1969, Mazda introduit une Sedan 4 portes équipée du moteur 10A, la Mazda Familia Rotary SS. Vendue moins chère que la Coupe, elle aide à booster les ventes qui s’élèvent à 28 000 exemplaires. En 1970, se sont 31 328 exemplaires qui sont vendus. La R100 se vend maintenant bien au Japon et alentour. Mais en Europe, elle est boudée pour sa consommation importante et est totalement inconnue en Amérique.

A cette époque Mazda débute à peine ses exportations vers l’Amérique. Seulement 2300 véhicules sont écoulés aux USA durant l’année 1970. Cette année 60 R100 sont expédiées en Amérique, elles sont réparties entre le Canada et quelques états du Nord-ouest des USA. Afin de répondre à la réglementation américaine, les phares avant sont remplacés par des unités rondes. Les ventes sont sporadiques, la R100 étant bien plus chère que son équivalente 1200 à 4 cylindres, et aussi plus gourmande.

En 1973 Mazda remplace le moteur 10A par le 12A et la Familia n'en bénéficie plus au profit de la Savanna. La R100 restera la seule Familia à moteur rotatif.

 

Mazda RX-85 1967

Mazda Familia Rotary / R100 1968

Mazda Familia Rotary du GP de Singapour 1969

Mazda R100 au 24H de Spa 1969

Mazda R100 sur le port d'Hiroshima, prêtes à
partir pour l'Allemagne (Nürburgring) 1969

Mazda Familia Rotary SS 1969

Moteur type 10A (1967-1978)
Bi-rotors, cylindrée 2x491 cm3
puissance 110/128 ch [SAE] à 7000 t/min
couple 130 Nm [SAE] à 3500 t/min
Premier moteur bi-rotors au monde

 

Prototype Mazda RX-85 1967

Mazda Familia Rotary Coupe / R100 1968

Mazda R100 au 24 Heures de Spa-Francorchanps 1969

Mazda Familia Rotary SS / R100 1969

 

Références:

japanesenostalgiccar.com
touringcarracing.net
wikipedia.org
tradeuniquecars.com.au
racingsportscars.com
Mazda Rotary-engined cars (Marc Cranswick)

 

Page d'accueil - Contact