Histoire de Mazda

Années 80-2000

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

1980 voit l’arrivée de la nouvelle 323 qui marque le début des voitures traction avant chez Mazda. Elle perpétue l’image de robustesse de la marque et est votée voiture de l’année au Japon. Deux ans plus tard, le million d’exemplaires est atteint. En 1981, Toyo Kogyo vend 170 000 voitures aux Etats-unis. Ford augmente sa part à hauteur de 27% dans le groupe et gagne en pouvoir décisionnaire.

Encore en 1981 le Mazda Technical Center de Californie devient Mazda North America (MANA), qui inclu un centre de recherche et design. Son but est de percevoir les besoins des clients occidentaux afin d’aider Mazda à concevoir des voitures plus adaptées aux autres cultures.

Toyo Kogyo prend 8% du capital de Kia Motors en 1983 qui se met à produire des dérivés Mazda pour son marché Sud-Coréen et pour l’exportation. L’entreprise Toyo Kogyo est renommée officiellement Mazda Motors le 1er mai 1984 avec Kenichi Yamamoto à sa direction.

L'alliance avec Ford se renforce, ce dernier possédant maintenant 27% du groupe japonais. La plateforme de la Familia est utilisée pour les modèles Laser et Escort. Une usine Mazda est construite à Flat Rock dans le Michigan en 1987. La Ford Probe et la Mazda MX-6, qui partagent le même châssis, y sont produites conjointement. En 1992 ce joint-venture est nommé "Auto Alliance International". L'usine fabrique les Mazda 626 et les Mercury Cougar, puis les Mazda 6 et Ford Fusion et Mustang.

Mazda vient aux 24H du Mans en 1991 avec une voiture de course équipée d'un moteur rotatif. La 787B remporte la course haut la main et crée une surprise chez les concurrents. Les organisateurs de la compétition changent le règlement pour que Mazda ne puisse pas réitérer l'exploit une deuxième fois. La 787B reste la seule voiture à moteur rotatif à avoir participé à la course mythique et Mazda, 25 ans plus tard, est toujours l'unique marque japonaise à s'y être imposé.

En 1995 Mazda s'intéresse à un nouveau type de moteur. En fait l'invention date de 1940 mais elle n'a jamais été utilisée en automobile. Il s'agit d'un moteur utilisant le cycle de Miller et non le cycle de Beau de Rochas comme tous les moteurs à combustion interne à 4 temps utilisés jusqu'à présent. Doté d'un compresseur volumétrique et d'une distribution variable, ce moteur particulier présente un meilleur rendement qu'un moteur traditionnel ainsi qu'un rejet d'oxyde d'azote (NOx) moindre.

Depuis 1998 un moteur Mazda V6 2.3 litres (KJ‑ZEM) fonctionnant sur ce principe équipe les berlines Eunos 800 et Mazda Millenia/Xedos 9.

La fin des années 90 est désastreuse pour les entreprises japonaises en raison de la crise financière qui frappe l'économie du pays. Ford rachète des parts Mazda à hauteur de 33,4% en 1996 puis 39% en 1997. Les modèles à base commune aux deux marques sont plus nombreux. Citons les Ford Escape / Mazda Tribute et les Ford Focus / Mazda Axela.

En 2008 Ford annonce son retrait progressif du groupe Mazda. Le géant américain désire investir en Chine, nouveau marché en pleine expansion, en s'associant avec des constructeurs chinois. Il réduit ses parts à 13%. De son côté Mazda émet de nouvelles actions abaissant mécaniquement la part de Ford à 11%. En 2010 Ford ne détient plus que 3,5% du capital Mazda.

Depuis quelques années L'usine du Michigan tourne au ralenti, elle n'est plus rentable pour Mazda qui rapatrie la production de la Mazda 6 au Japon. L'ultime Mazda sort des chaînes de Flat Rock le 24 août 2012 marquant la fin de l'"Auto Alliance International" avec Ford.

En contrepartie Mazda ouvre une nouvelle usine au Mexique pour produire les modèles 2 et 3.

 

Mazda 787B 1991

Mazda Taiki et Furai 2007

Mazda RX-Vision 2015

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

Page d'accueil - Contact