Accueil > Marques et modèles > Toyota > AK10

TOYOTA

AK10

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Nissan Jikoo
Nissan Z
Tokyo R&D
Vemac
Kuruma
ASL RS01
ASL Garaiya
Green Lord Motors
GLM Tommykaira ZZ
Asahi Kasei-GLM AKXY
GLM-G4
Kikuo Kaira
Tommykaira
Tommykaira ZZ (4 pages)
Nova Engineering (8 pages)
Racing Quarterly
Daihatsu X-021
Dome Formula E
Dome Cheetah
Dome (8 pages)
Nissan A680X
Nihonbashi
Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

En 1942, lorsque les Japonais envahissent les Philippines, ils découvrent la Jeep américaine (Bantam BRC-40) et la ramène au Japon. Le gouvernement japonais demande alors à Toyota d'en fabriquer une copie, pas trop ressemblante tout de même, pour son armée.

Si le AK10 est effectivement un 4x4, il ne peut emporter que deux passagers. Développé en 1944 il a une charge utile de 500 kg pour un poids à vide de 1100 kg.

Le moteur développé par Toyota est un 4 cylindres OHV de 2258 cm3 (Type C). Sa puissance est de 43 ch à 2800 t/min et son couple de 167 Nm à 1400 t/min. La transmission aux quatre roues se fait au travers d'une boîte de vitesses à 3 rapports et d'une boîte de réduction. La vitesse maximum du AK10 est 80 km/h.

Seulement six prototypes d'AK10 sont fabriqués en 1944, le Japon capitulant avant une production en série. Il n'en reste pas moins qu'il est l'ancêtre du Land Cruiser.

 

Toyota AK10 1944

 
 

Page d'accueil - Contact