FLYING FEATHER

 

 

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

Si ce drôle d'oiseau semble désuet et minimaliste, son histoire est marquante dans le développement de l'automobile au Japon. En effet, le Flyling Feather a été conçu par Yutaka Katayama et dessiné par Ryuichi Tomiya.

M. Katayama, ou simplement "M. K", comme il sera surnommé plus tard, est un original. Loin d'être conservateur comme la plupart de ses contemporains, il est un visionnaire. Il pense qu'il faut fabriquer une petite automobile simple qui puisse être vendue en grande quantité.

Il travaille pour Nissan mais il quittera cette firme plusieurs fois pour toujours y revenir durant sa carrière. A la fin des années 40, Katayama a 30 ans et est employé chez Nissan au département marketing lorsqu'il décide de démissionner pour la première fois afin de créer son rêve de toujours : réaliser sa propre voiture. Il n'a pas l'ambition de faire de grands développements mais de fabriquer une auto bien pensée, ultra-simple, légère et économique. Une voiturette à faible prix de revient que la grande majorité de la population puisse utiliser. Bon marché à l'achat et économique à l'entretien.

M. Tomiya est un employé de Nissan de longue date, il était designer pour les intérieurs déjà avant la Guerre. C'est un ami proche de Katayama. A eux deux, ils fabriquent un prototype dans un coin de Nissan à Tokyo, au deuxième étage d'un building.

Les composants proviennent du monde de la motocyclette. Ils empruntent un moteur 200 cm3 monocylindre à Nissan. Le prototype est terminé en 1951, année où Katayama fonde le Sports Car Club of Japan.

Ne pouvant sortir la voiture par la porte et les escaliers, ils doivent pratiquer un trou dans le mur de l'immeuble pour l'extraire.

Katayama obtient le support du M.I.T.I. et lance la production de la FF-2 en 1954. La construction est confiée à Suminoe Engineering Works Ltd. à Tokyo. Cette entreprise fabrique des intérieurs pour Nissan. Au salon de Tokyo 1954, un stand Flying Feather présente la voiture au public. Un modèle fini trône à côté d'un châssis nu. Katayama participe à plusieurs compétitions au volant de la Flying Feather.

La structure ressemble à deux motos assemblées côte-à-côte. 4 roues de motos de 19" sont montées sur des suspensions indépendantes. Les freins n'agissent que sur les roues arrières. Le moteur est un V2 OHV de 350 cm3 qui développe 12.5 ch et refroidi par air. Il est placé derrière les deux sièges des passagers avec une boîte de vitesses à 4 rapports. La puissance suffit à déplacer les 425 kg de l'engin à environ 60 km/h.

Le succès commercial n'arrive pas et la production est interrompue en 1955 alors que moins de 200 machines sont construites et seulement 48 ont trouvé preneur.

M. Katayama retourne chez Nissan où il aura une brillante carrière. Il sera responsable du programme compétition de la Datsun 210 qui remporte le Mobilgas Round Australia Trial, puis deviendra le patron de Nissan pour les Etats-Unis.

En 1960, une Flying Feather est construite pour la compétition. Entièrement en aluminium, sa carrosserie est très profilée. Encore dessinée par Tomiya, elle utilise un moteur de Subaru 360 de 16 ch et a été construite par Central Automotive Company. Sa vitesse maximum est 90 km/h. Elle est ici exposée au Kawagushiko Motor Museum, je n'ai pas plus de détails à son sujet.



 

premier prototype Flying Feather 1951

autre prototype Flying Feather 1953

Flying Feather au salon de l'auto, Tokyo 1954

Flying Feather FF-2 1954

Flying Feather II-I 1960

Flying Feather II-I

 

Page d'accueil - Contact