Accueil > Marques et modèles > Nova Engineering

NOVA ENGINEERING

Nova 512 / 513

Histoire - Nova 01 - Nova-02 - Nova 512/513 - Nova 532P - Fuji GC - Nova 53S - Nova SPL

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyopet Racer
Nissan GTP
Nissan Jikoo
Nissan Z
Tokyo R&D
Vemac
Kuruma
ASL RS01
ASL Garaiya
Green Lord Motors
GLM Tommykaira ZZ
Asahi Kasei-GLM AKXY
GLM-G4
Kikuo Kaira
Tommykaira
Tommykaira ZZ (4 pages)
Nova Engineering (8 pages)
Racing Quarterly
Daihatsu X-021
Dome Formula E
Dome Cheetah
Dome (8 pages)
Nissan A680X
Nihonbashi
Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

Nova 512

A partir de 1976, la numérotation des châssis change. La nouvelle Nova 512 est nommé selon le calendrier showa, 51 correspondant à l'année 1976. Désormais les châssis sont gérés par Hiroshi Miyasaka, Kaira étant parti tenter l'aventure en Angleterre. Quant à Yura, il a fondé Mooncraft et continue de développer les carrosseries pour Nova.

La Nova 512 est confiée à une série d’excellents pilotes comme Naohiro Fujita, Takatake Takahara, Kazuyoshi Hoshino, Masami Kuwashima et d’autres. Elle est dérivée en 512B, 522 et 532. La coque évolue en permanence, Yura cherche constamment à optimiser l’aérodynamique. Il le fait de manière empirique car il n’existe aucune soufflerie pour effectuer des tests. L’ultime mutation est la 532P. Yura la considère comme l’aboutissement de son travail.

Kazuyoshi Hoshino de l'écurie Heroes Racing va prouver son talent de pilote avec ces voitures (il est ex-Champion de motocross pour Kawasaki en 1968 et a remporté le All-Japan F2000 en 1975). En 1977, il termine la saison en 2e place de la série avec une Nova 512B, devant des pilotes comme Didier Pironi, Keke Rosberg et Danny Sullivan.

 

Nova 512, Takahara 1976

Nova 512B, Hoshino 1976

Nova 522, Nakajima 1976

Le moteur employé est le BMW M12/7 atmosphérique de 2 litres. C'est un 4 cylindres en ligne DOHC à 4 soupapes par cylindre. Il est couplé à une boîte de vitesse Hewland à 5 rapports. Ce moteur a été développé spécialement pour le F2. Il a remporté 6 des 12 Championnats courus entre 1973 et 1984 en Europe. Préparé par Ken Matsuura, il développe plus de 300 ch.

C'est le moteur le plus largement employé en F2 mais des alternatives existent: Toyota, Porsche ou Mazda rotatif.

 

BMW M12/7

Nova 513

La Nova 513 dérive de la Nova 01 avec un nouveau châssis imaginé par Hiroshi Miyasaka. Elle est conçue pour la FJ1600, série lancée en 1976 au Japon. Cette fois Yura dessine un nez triangulaire et le moteur Honda bénéficie d’un radiateur de refroidissement latéral.

Nakajima remporte le Championnat en 1977 et Nova pense participer au Championnat F3 en Europe. Certaines sources affirment qu'elle n'y est jamais allée, au profit d'Hoshino qui voyage avec la 532P F2. Pourtant il semble qu'elle ait tourné à Donington Park où elle a effectué 13 tours.

 

Nova 513 1976

Nova 513, Nakajima 1977

Nova 513, Nakajima 1978

 

Histoire - Nova 01 - Nova-02 - Nova 512/513 - Nova 532P - Fuji GC - Nova 53S - Nova SPL

Page d'accueil - Contact