Accueil > Marques et modèles > Nova Engineering

NOVA ENGINEERING

Fuji Grand Champion Race

Histoire - Nova 01 - Nova-02 - Nova 512/513 - Nova 532P - Fuji GC - Nova 53S - Nova SPL

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Toyopet Racer
Nissan GTP
Nissan Jikoo
Nissan Z
Tokyo R&D
Vemac
Kuruma
ASL RS01
ASL Garaiya
Green Lord Motors
GLM Tommykaira ZZ
Asahi Kasei-GLM AKXY
GLM-G4
Kikuo Kaira
Tommykaira
Tommykaira ZZ (4 pages)
Nova Engineering (8 pages)
Racing Quarterly
Daihatsu X-021
Dome Formula E
Dome Cheetah
Dome (8 pages)
Nissan A680X
Nihonbashi
Harriet White Fisher
Aloha Wanderwell
Kawasaki
Kawasaki Rokkogo
Yamashima
Kyosan
Datsun 10-17
Daihatsu Charade
Daihatsu tricycles
Daihatsu Midget
New Era
Kurogane
Yanmar
Ohta
Nakano Motor
Datsun Baby
Cony
Mitsui Seiki Kogyo
Hino Commerce
Hino Briska
Mazda moteur rotatif (7 p.)
Bertone MX-81 Aria
Kojima
MIM Design
Eva Cars
Mana
Maki Engineering
Suzusho
Garage Suzuki
Boomerang
Hope Star (4 pages)

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

La Fuji Grand Champion Race ou Fuji GC, est une compétition faisant évoluer des prototypes de Groupe 6, soit de 2 litres de cylindrée. Les plus populaires étant la Chevron B19, la Lola T212 ou March.

Durant son année d’introduction, en 1971, les règles ne sont pas encore bien établies. On trouve des voitures de can-Am comme des rescapées des 24H du Mans : McLaren M12, Porsche 917K, Alpine… A partir de 1973, la cylindrée est limitée à 2 litres.

La Fuji GC attire premièrement les écuries privées mais petit à petit les constructeurs s’y intéressent. L’attrait de cette série est la diversité des autos. Celles importées sont souvent modifiées, chacun y va de ses idées, les essais en soufflerie n’existent pas, tout semble possible et les ingénieurs se lâchent, on voit toute sorte de design plus ou moins efficace. C’est un véritable terrain de jeu pour les constructeurs.

 

1ère édition du Fuji Grand Champion Race 1971

Chevron B26-BMW

Nova Engineering fait l’acquisition d’une Chevron B26 à moteur BMW en 1973. Durant l’intersaison, Kaira et Sawashima modifient la carrosserie en lui allongeant l’arrière (lon tail). Cette voiture est destinée à Hiroshi (Yutaka) Kazato, jeune pilote prometteur et fils de Kenji Kazato, le propriétaire de l’écurie. C’est l’une des premières voitures à porter le logo NOVAENG.

Hiroshi Kazato a une courte mais impressionnante carrière pour son âge. Can-Am aux USA, F2 en Europe, Fuji GC sur Porsche 908 et GRD. Pendant son séjour aux Etats-Unis, il fait la connaissance de Seiichi Suzuki, un pilote chevronné qui coure en NASCAR. Ils deviennent amis.

Le 2 juin 1974, il prend le départ de la deuxième course du deuxième tour du Fuji GC au volant de la Chevron B26-BMW Long Tail. Arrivé au premier virage, la fameuse courbe inclinée, un accrochage se produit entre les voitures de tête. Kazato et Suzuki ne peuvent éviter le carambolage. Le choc est violent et un des réservoir d’essence explose, embrasant les autos. Kazato et Suzuki meurent brûlés dans leurs bolides. Kazato a 25 ans, Suzuki 37.

A la suite de cette tragédie, le circuit est modifié et le fameux virage est court-circuité par une épingle à cheveux. Le parcours en est raccourci pour la saison 1975.

 

Chevron B26-BMW, Kazato 1974

GRD S74

Des pilotes confirmés côtoient de jeunes gars téméraires. Tetsu Ikusawa remporte le Championnat en 1977 avec une GRD-BMW S74 entièrement recarrossée par Takuya Yura pour Nova Engineering trois ans auparavant.

 

GRD S74, Ikusawa 1977

Chevron B26-BMW

GRD S74

Histoire - Nova 01 - Nova-02 - Nova 512/513 - Nova 532P - Fuji GC - Nova 53S - Nova SPL

Page d'accueil - Contact