Accueil > Marques et modèles > Toyota > Supra > A40 / A50

TOYOTA

Supra

 

A40 / A50 - A60 - A70 - A80 - A90

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Ken Okuyama Design
K.O 7
K.O 8
Kode 9
Kode 57
Kode 0
Toyota FXV-II
Toyota Supra (5 pages)
The Japanese Gentleman's Agreement
Scion
Scion FR-S Concept
Subaru BRZ
Subaru BRZ STI
Toyota GT86
Toyota GR-HV
Honda J-VX
Honda Pininfarina ArgentoVivo
Honda SSM
Dome F110
Jiotto Caspita
Yachiyo
Honda S660
Toyota Corona
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

La Toyota Supra est une icône de la production automobile japonaise, au même titre que la Nissan Skyline ou que la Honda NSX. Entre 1978 et 2002, quatre générations se sont succédé sans interruption, puis il faut attendre 17 ans pour que la 5e génération entre en production en 2019.

Pour revenir à 1978, voilà presque 10 ans que Nissan caracole en tête du box-office des ventes de voiture de sport avec sa populaire Datsun 240Z. Sa ligne sportive et son moteur 6 cylindre en ligne font la différence. Devenue 260Z puis bientôt 280ZX, elle n'a aucune concurrence. Toyota n'a rien de comparable. La Celica est élégante mais même la nouvelle génération apparue l'année dernière est conçue pour des moteurs 4 cyl.

 

Evolution de la Toyota Supra

 

A40 / A50 (1978-1981)

Toyota prend une Celica Liftback, lui allonge l'avant du châssis de 13 cm et arrive à lui loger un 6 cyl. en ligne sous le capot. Elle est premièrement commercialisée au Japon avec le nom de Celica XX, puis dès 1979 dans le reste du monde comme Celica Supra. Elle est reconnaissable à sa calandre inspirée de celle de la 2000GT. C'est une 3 portes et 5 places.

Au Japon elle est livrée avec un moteur 2 litres SOHC (M-EU) de 125 ch [SAE]. Ce bloc dérive directement de celui de la 2000GT (3M) mais la distribution est assurée non plus par une chaîne, mais par une courroie crantée. Elle est vendue comme Toyota XX2000GT. Ailleurs un 2.6 litres est disponible (4M-E), il développe 140 ch (USA 112 ch)[SAE]. Ces deux moteurs sont équipés de la première injection électronique en série chez Toyota.

La transmission est proposée en boîte manuelle 5 vitesses ou automatique à 4 rapports. Les 4 freins à disques sont de série et un différentiel à glissement limité est en option. La vitesse maximum est de 170/180km/h.

Quelques améliorations viennent en 1979 pour le modèle 1980. Les jantes en aluminium sont devenues standard. Une finition cuire est possible sur demande, plus quelques détails esthétiques.

En cours d’année 1980, le moteur 4-ME devient 5-ME avec une cylindrée de 2.8 l. Il offre 145 ch (USA 116 ch)[SAE].

La désignation du châssis dépend du moteur installé ainsi que de l'année de fabrication.

 

Toyopet Celica XX 1978

Toyopet Celica Supra 1980

 

châssis

années

moteur

cylindrée
[cm3]

puissance
[ch SAE]

couple
[Nm SAE]

marché

MA45
MA55

1978 – 1980
1980 – 1981

M-EU

1988

125

167

Japon

MA46

1978 – 1980

4M-E

2564

140

211

Japon

1979 – 1980

monde

112

185

USA

MA47

1980 – 1981

5M-E

2759

116

194

USA

145

231

monde

MA56

Japon

 
 

A40 / A50 - A60 - A70 - A80 - A90

Page d'accueil - Contact