DOME

24 Heures de Mans

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

En 1979, Dome s'engage aux 24 Heures du Mans. L'auto est dérivée de la Dome‑0 mais avec un moteur Ford Cosworth DFV 3 litres de 480 ch.

Après des essais encourageants aux 6 Heures de Silverstone, Dome aligne deux voitures Dome Zéro RL Groupe 6 sur le circuit de la Sarthe en juin 1979. Les six pilotes engagés sont tous anglais.

Suite à des problèmes mécaniques, les deux voitures sont contraintes à l'abandon après seulement 4 et 6 heures de course. Dome ne se décourage pas et revient l'année suivante avec une Dome RL‑80. Cette fois pilotée par Chris Craft et Bob Evans , la voiture arrive au terme de l'épreuve, classée dernière en 25e position, à 92 tours du vainqueur.

L'année suivante, la RL‑81 doit abandonner après 154 tours pour des problèmes de soupapes. En 1982, c'est la rupture du support de suspension qui a raison de la RC‑82 au 85e tour. Cette dernière a été construite par March.

La RC‑82 revient en 1983 mais casse son embrayage au 75e tour. A noter qu'une RC-82i est pilotée par Nick Mason, le batteur du groupe Pink Floyd. En 1984, une RC‑82 est victime de sa pompe à huile et une nouvelle RC‑83 ne prendra pas le départ, parce qu'accidentée lors des essais.

A partir de 1983, Dome est contracté par Toyota afin de construire des voitures pour le team TOM'S. Le support mécanique et financier de Toyota fait ses preuves et les résultats s'améliorent. Le meilleur résultat étant une 6e place en 1990, après quoi l'association avec Toyota se termine et Dome ne reviendra plus au Mans avant une décénie.

L'histoire des Toyota‑Dome est racontée sur ma page spéciale.

Les Dome RL auraient pu être un sérieux atout publicitaire pour le lancement de la Dome de série mais le projet fut mis en hibernation trop longtemps et il ne restera à jamais que 3 voitures construites et jamais vendues.

En 2000, Dome revient au Mans avec la BMW LMP V12 du Team GOH (Japon). Cette voiture est identique à celle qui a gagné en 1999. Dome a travaillé la carrosserie pour en améliorer le CX.

Pour 2001, Dome revient en tant que constructeur avec la S101. Elle a un châssis original en nid d'abeille de fibre de carbone/aluminium qui permet d'accepter une variété de moteur.

Equipée du moteur Judd GV4 V10 (version 4 l. du moteur Yamaha de F1), elle participe aux 24 Heures du Mans depuis 2001 entre les mains de divers teams. C'est le team Lammers' Racing For Holland qui obtient les meilleurs résultats en terminant à la 8e place en 2002 et remportant le titre du Championnat mondial FIA Sportscar pour les pilotes, teams et constructeurs. En 2003, Racing For Holland consolide son titre de champion du monde avec une 6e place au Mans. Les années suivantes, le team reste au top en terminant à la 7e place en 2004 ainsi qu'en 2007.

Pour 2008, Jan Lammers annonce qu'il ne participera pas aux 24H du Mans avec Racing For Holland.

 

Dome Zero RL Le Mans 1979

Dome RL-80 Le Mans 1980

Dome RL-81 Le Mans 1981

Dome RC- 82 Le Mans 1982

Dome RC- 83 Le Mans 1983

Dome RC- 82i Le Mans 1983

Dome BMW LMP V12 2000

Dome S101 Judd 2004

Dome S102.5 Judd 2012

Dome RL-81

Dome RC-83

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

Page d'accueil - Contact