Accueil > Marques et modèles > Honda > F1 - RA302

HONDA

F1

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

 

Dernières mise à jour :

Dome F105
Honda F2 (2 pages)
Honda F1 (10 pages)
Toyota Corona
lignes ferroviaires
Toyota Publica
Mazda Chantez
Yamaha Sports Ride
Histoire de Yamaha
Simpson Design
Tojiro Ukiya
Ohno Car Craft

En travaux :

Mazda MX-5
Histoire de Toyota
Histoire de Nissan
Histoire de Mazda

 

RA302

En 1968 la petite Honda N360 se vend bien et son héritière doit être la nouvelle 1300, également équipée d'un moteur à refroidissement à air. M. Honda donne alors l'ordre surprenant de construire une nouvelle monoplace de conception entièrement maison, équipée d'un moteur V8 refroidi par air. Les ingénieurs ne sont pas convaincus mais M. Honda persiste à croire que cette technologie est appliquable aussi à la compétition et que les retombées publicitaires aideront à lancer la 1300. Le but de Nakamura étant de gagner des courses et celui de Honda d'utiliser la F1 comme vitrine et terrain de test pour une nouvelle voiture de série va diviser les gens du Centre de Recherche.

Le Honda Racing Team construit la RA302 parallèlement, à la RA301. Un moteur  V8 de 380 ch à refroidissement à air est dessiné. Il possède six gaines d'aération dont une qui sert au refroidissement du carter par ventilation interne (RA302/801). Il sera remplacé plus tard par un radiateur d'huile sur le dessus du moteur (RA302/802) qui sera plus efficace.

La RA302 est essayée par Surtees qui la trouve inconduisible et préfère terminer la saison avec la RA301. Elle est mise de côté sans que sa mise au point technique ne soit terminée jusqu'à ce que Honda France propose de la faire courir au GP de France avec un pilote français. En accord avec M. Honda, la voiture est amenée au circuit de Rouen-les-Essarts en juillet 1968. Jo Schlesser, qui débute en Formule 1, est désigné comme pilote et la voiture est engagée au dernier moment au côté de la RA301.

Ce jour-là il pleut à Rouen-les-Essarts et la voiture souffre de raté dans l’allumage dès la mise en marche, probablement dû à de l’eau qui s’est infiltrée par les conduits d’aération jusqu’à des composants électroniques. Le départ de la course est donné et au deuxième tour seulement, le moteur est brusquement coupé, entrainant une perte de maitrise du pilote qui s’abime dans le talus. La monoplace prend feu et Schlesser meurt carbonisé.

Une deuxième RA302 est fabriquée et est testée par Surtees au GP d’Italie, à la suite de quoi elle sera définitivement abandonnée.

La mort de Schlesser et les mauvais résultats de cette saison (8 pannes mécaniques) décident Honda de se retirer de la compétition F1.

Il faut attendre 15 ans pour revoir Honda dans le domaine de la F1, mais cette fois ci uniquement comme pourvoyeur de moteur. La RA163E utilise un châssis Spirit propulsé par un V6 turbocompressé. L'histoire continue ainsi jusqu'à nos jours où Honda est présent en F1 et en Indy.

 

Honda RA302

John Surtees essayant la Honda RA302

L'accident fatal de Jo Schlesser
avec la Honda RA302

 

  RA302 1968

La monoplace #18 du pilote Jo Schlesser au Grand Prix de France 1968.

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

Page d'accueil - Contact