NISSAN

Skyline

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 09 - 10 - 11 - 12

Histoire de l'automobile au Japon

Marques et modèles

 

1998-2002 (R34)

La R34 de base existe en 5 versions, Coupe ou Sedan, avec transmission intégrale ou propulsion. Le moteur RB20E est abandonné. Les autres moteurs sont améliorés afin de consommer moins et dêtre moins polluants. Le RB20DE NEO de nouvelle génération développe 155 ch [JIS]. Le RB25DE NEO donne 200 ch [JIS] et le RB25DET NEO 280 ch [JIS].

La GT-R subit des modifications de la carrosserie tout en gardant sa parfaite mécanique. Elle est disponible dès 1999.

La traction intégrale ATTESA E-TS est de série, la version Pro étant en option. Le tableau de bord est complété d'un écran multifonction. On reconnait le moteur de cette version par son cache soupapes rouge. Les données officielles sont toujours 280 ch [JIS] à 6400 t/min et 250 km/h de vitesse de pointe.

Avec les séries spéciales il existe 10 modèles différents de GT-R allant de 332 à 500 ch. La GT-R R34 est la dernière GT-R de série avant l'arrivée de la nouvelle GT-R en 2007.

La série des Skyline GT-R prend fin ici, après 33 ans d'existence et de succès. Le modèle Skyline continue sous la forme d'une voiture de luxe et la GT-R renaît en 2007 dans une gamme à part. les deux modèles vont coexister sans plus rien de commun à partager. Il est à noter que la Skyline de 1957 à 2002 n'a pratiquement pas été exportée du Japon. Seul un nombre limité est parti en Australie, Nouvelle Zélande, Angleterre et Hong Kong. Cela explique sa relative discrétion dans le monde occidental.

 

Nissan Skyline (R34)

Nissan Skyline GT-R (R34)

 

JGTC

La GT-R R34 s'impose encore au JGTC en 1999. Par la suite elle doit faire face aux Toyota Supra et Honda NSX, deux rivales de taille. 2003 marque la dernière saison en JGTC pour la Skyline. Ce sont trois GT-R R34 qui sont engagées. Il y a la #12 Calsonic et deux Nismo officielles, la #22 Motul et la #23 Xanavi.

Les voitures de 2003 sont passablement différentes aux années précédentes. Tout d'abord, grâce à une nouvelle règlementation, la carrosserie est grandement modifiée dans sa partie avant qui est abaissée afin de réduire la surface frontale. Ensuite le moteur employé n'est plus le RB26DETT mais le VQ30DETT. En effet le fameux 6 cylindres en ligne est remplacé par le moderne V6 de la Fairlady Z, ici en version 2980 cm3 et 485 ch à 5600 t/min. Le couple est de 735 Nm à 4000 t/min et le poids de chaque machine est de 1080 kg. Un embrayage à trois plateaux en carbone est utilisé.

Et c'est la Nismo #23 qui remporte le Championnat JGTC 2003 en classe GT500.

 

Nissan Skyline GT-R JGTC (R34) 1999

Nissan Skyline GT-R JGTC (R34) 2003

 

Super Taikyu

Dans le Super Taikyu, la R34 domine entièrement le Championnat. Aucune rivale ne peut l'inquiéter et les compétitions se déroulent entre GT-R de différentes écuries. Ici le moteur reste l'original RB26DETT préparé par Nismo. La puissance varie de 460 à 500 ch pour un couple de 540 Nm. Le châssis et la carrosserie doivent rester originaux, le poids à vide est de l'ordre de 1430-1480 kg.

Falken remporte le titre en 1999, 2000 et 2001 puis c'est au tour de Endless de gagner en 2002.

En 2003, dernière participation de la GT-R au Super Taikyu, la Porsche 911 GT3 fait son apparition. Plus facile de maintenance, plus légère, plus économe en carburant, Falken et d'autres teams l'adoptent. Malgré ses avantages la Porsche est moins puissante, a moins de couple et est moins rapide que la Skyline en ligne droite. La compétition est rude entre les Porsche et les Skyline. C'est finalement la GT-R de Endless qui l'emporte.

 

Nissan Skyline GT-R Super Taikyu (R34) 2001

Nissan Skyline GT-R Super Taikyu (R34) 2003

 

24H du Nürburgring

Après son coup d'essai en 1999 avec une Skyline R33 qui termina 6e, Falken se présente en 2000 avec une Toyota Supra. Rapide mais peu stable, elle finit dans le décor. Pour 2001 Falken revient avec une R33 et deux R34.

Les R34 V-Spec II Nür sont dérivées de la Super Taikyu gagnante l'année dernière. Les ailes sont plus larges pour accueillir des jantes de 18'' plus larges. Le moteur subit la préparation Z1 par Nismo : réalésage à 2771 cm3 et plus de 500 ch. Une boîte de vitesse Getrag à 6 rapports est utilisée. Le système de roues arrière directrices HICAS est enlevé.

Subissant diverses avaries mécaniques, aucune Skyline n'atteint la ligne d'arrivée.

Falken revient les années suivantes avec une R34. Elle termine deux fois 5e au général, en 2002 puis en 2004 où cette fois elle remporte la classe A8.

 

Nissan Skyline GT-R Nür (R34) 2001

Nissan Skyline GT-R Nür (R34) 2004

 

SCCA

Igor Sushko, pilote et propriétaire de «Automotive Forums.com» participe en Speed World Challenge GT Series en 2006 avec une GT-R R34 N1. L’auto est une ex-Super Taikyu de Fujitsubo développant 450 ch achetée en 2004. Elle avait terminé la saison japonaise 2001 en deuxième place derrière la Falken. Le poids à vide est descendu à 1380 kg en remplaçant tous les éléments de la carrosserie par du carbone et de la fibre de verre. Les vitres sont en polycarbonate. La boîte de vitesse est une Holinger 6 vitesses séquentielle. Des jantes plus larges sont fabriquées spécialement.

Une autre voiture est achetée pour des pièces de rechange, une ex-Altia. Le première étant détruite durant des tests, la deuxième prend le relai et termine la saison. Elle produit alors 580 ch.

 

Nissan Skyline GT-R Super Taikyu (R34) 2001

Nissan Skyline GT-R SCCA (R34) 2006

 

Séries spéciales

La V-Spec reçoit un diffuseur en carbone et des suspensions sport abaissées. Le système ATTESA E-TS Pro est de série. Une M-Spec est produite, M pour Mizuno, le nom de l'ingénieur en chef de Nissan. Elle est identique à la V-Spec avec en plus un intérieur cuire et une suspension plus dure.

La version N1, allégée du superflu, apparaît en 1999, elle est identique aux R32 et R33 sauf que les turbos tournent sur roulement à bille et non plus sur paliers lisses. Le moteur R34 N1 est modifié et seulement 45 exemplaires sont produits. Elles sont destinées à la compétition et Nismo en garde 12 pour courir en Super Taikyu.

En 2000 arrive la V-Spec II avec une suspension plus dure, des freins plus gros et un capot en fibre de carbone plus léger que l'aluminium de toutes les autres GT-R.

En février 2002 Nissan sort une série ultime déclinée sur deux modèles, les V-Spec II Nür et M-Spec Nür, en hommage au circuit du Nürburgring où l'auto à été développée. 1000 exemplaires sont vendus, 750 V-Spec II Nür et 250 M-Spec Nür. Elles ont un moteur préparé N1 avec des turbos plus gros dont la roue céramique est remplacée par de l'acier. La puissance originale, bien que toujours annoncée officiellement à 280 ch est de plus de 330 ch et peut être facilement amenée à 450. Le cache soupapes est doré.

Après la fin de la production de la R34, Nismo rachète une vingtaine de voitures d'occasion pour faire une série limitée super musclée. Cela afin de marquer les 15 ans de la Skyline et de fêter les 20 de Nismo.

Les voitures de série sont démontées et tunées par les spécialistes de Nismo puis remontées et remises sur le marché. C'est la Skyline ultime et l'une des voitures japonaise les plus aboutie. Cliquez sur la photo pour voir ma page spéciale sur la R34GT-R Z-Tune.

 

Nismo R34GT-R V-Spec 1999

Nismo R34GT-R V-Spec N1 1999

Nismo R34GT-R V-Spec II Nür 2002

Nismo R34GT-R Z-tune

 

Nissan Skyline (R34)

Nissan Skyline GT-R (R34)

Nissan Skyline GT-R V-Spec / N1 (R34)

Nissan Skyline GT-R V-Spec II Nür (R34)

Nissan Skyline JGTC (R34)

Nissan Skyline Super Taikyu (R34)

Nissan Skyline 24H du Nürburgring (R34)

Nissan Skyline SCCA (R34)

page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 09 - 10 - 11 - 12

Page d'accueil - Contact